Projet photovoltaïques des Tonnelles

En collaboration étroite avec la commune de Saint-Varent et la Communauté de Communes du Thouarsais, la société VALOREM étudie la possibilité d’implanter un parc photovoltaïque sur le site des Tonnelles.

Un projet photovoltaïque sur une ancienne carrière

Propriété de la Carrière Roy, la butte des Tonnelles est un ancien terril de carrière, dont l’exploitation est aujourd’hui cédée à la commune de Saint-Varent. Après y avoir aménagé un parcours VTT, la municipalité a choisi d’y implanter un parc solaire.

Chiffres clés :

  • 7 ha étudiés pour une puissance maximale de 5 MWc
  • Production : 6 150 MWh/an
  • Soit l’équivalent de la consommation de 2 260 foyers environ (hors chauffage et eau chaude électrique)
  • Emissions de CO2 évitées : 2 330 tonnes par an  

Localisation du projet

Le projet se situe à l’Ouest de la commune de Saint-Varent, au Nord de la route départementale 135 et de la carrière de la Noubleau.

VALOREM a défini une zone d’implantation potentielle (en orange sur la carte) sur le site en fonction de de la topographie.

Les études réalisées sur le milieu humain et naturel

Le développement d’un projet photovoltaïque nécessite d’étudier le milieu humain (paysage, usage des terrains) et naturel (faune, flore et habitats) de la zone.

Réalisées par des spécialistes indépendants, ces études approfondies permettent de dresser l’état initial du site, d’en évaluer les enjeux environnementaux, les contraintes réglementaires, techniques et/ou d’usage.

Elles permettent de valider la faisabilité du projet et de définir l’implantation la plus adaptée au site.

La synthèse de ces études est intégrée dans l’étude d’impact sur l’environnement. Pièce maitresse du dossier de permis de construire, elle sera consultée par plus de 20 services de l’Etat et sera ensuite soumise à l’avis de la population au travers de l’enquête publique.

Le bilan de l’étude environnementale

L’étude environnementale a tenu compte de l’identité paysagère du terril des Tonnelles et des sensibilités faunistiques et floristiques.

Le choix technique réalisés lors de la conception du projet ont permis d’éviter tout aménagement sur les zones à enjeux forts pour la faune et la flore.

Des mesures générales, comme l’adaptation de la période de chantier, le plan de circulation, la présence d’un écologue, ainsi que des mesures plus spécifiques à certains groupes faunistiques et floristiques, comme la gestion des espaces de fourrées, le maintien d’un milieu ouvert sous les panneaux photovoltaïques, la création de tas de bois, seront mises en place lors des phases de chantier et d’exploitation.

L’application de ces mesures et le choix d’implantation des panneaux photovoltaïques permettront de préserver la biodiversité sur le site.

Les étapes clés d’un projet photovoltaïque

En octobre 2020, VALOREM a déposé auprès de la mairie de Saint-Varent la demande de permis de construire nécessaire à la réalisation du projet. Il sera instruit par les services de l’Etat.

La Préfecture organisera ensuite une enquête publique au cours du premier semestre 2021. Le Conseil Municipal et la population seront invités à exprimer sur le projet.

Toutes les études réalisées dans le cadre du dossier pourront être consultées. A l’issue de l’enquête, le commissaire enquêteur rendra son avis au Préfet. Celui-ci pourra alors statuer sur la demande d’autorisation.

Planning prévisionnel du projet photovoltaïque des Tonnelles

L’appel d’offre photovoltaïque

Les conditions d’achat de l’électricité photovoltaïque sont fixées lors d’appels d’offre nationaux émis par la Commission de Régulation de l’Energie. Les projets sont sélectionnés selon des critères économiques, industriels, réglementaires et environnementaux.

L’obtention du permis de construire nous permettra de présenter le projet des Tonnelles à un prochain appel d’offre de la CRE et, si nous en sommes

Pourquoi un parc photovoltaïque à Saint-Varent ?

  • Valoriser un espace délaissé : Le projet est situé sur une zone aujourd’hui sans vocation. Cette zone, entretenue par la municipalité depuis 2002, trouvera une valorisation énergétique et territoriale avec la création d’un parc solaire. Celui-ci permettra de développer le mix d’énergies renouvelables locales, sans porter atteinte à l’activité forestière ou agricole.
  • Des conditions suffisantes pour un projet économiquement viable : Le site étudié s’étend sur 7 ha et, avec 1 230 heures de soleil par an, est adapté au développement d’un parc photovoltaïque au sol.
  • Une énergie verte et durable : D’une puissance maximale envisagée de 5 MWc, l’installation couvrira la consommation annuelle de 2 261 foyers (hors chauffage et eau chaude électrique) * et évitera ainsi un rejet de CO2 équivalent à 14 387 963 kilomètres parcourus par une voiture particulière**.
  • Un projet de territoire, source de retombées économiques : Portée par la municipalité et la communauté de communes, l’installation sera source de retombées économiques pour le territoire. Le département des Deux-Sèvres, la commune de Saint-Varent et la Communauté de Communes du Thouarsais, seront les principaux bénéficiaires des taxes fiscales auxquelles sera assujetti le parc photovoltaïque.

*Source : ADEME – **Source : INSEE 2019

Le fonctionnement d’un parc solaire

La mise en place d’un parc solaire a pour objet la production d’électricité. En fonction du matériel mis en place, la production de kWh sera plus ou moins importante. Malgré tout, quelle que soit la technologie retenue, l’intégralité de la production électrique est exportée vers le réseau de réseau de distribution d’électricité (GEREDIS). Il n’y aura donc a priori pas de stockage d’électricité sur site.

Les panneaux photovoltaïques produisent de l’électricité sous forme de courant continu. Les onduleurs transforment le courant continu en courant alternatif et le rendent conforme aux spécificités du réseau de transport et de distribution.  

Enfin le poste de livraison, véritable organe de contrôle du parc, compte et centralise les informations sur la production électrique de l’installation. C’est le poste de livraison qui fait l’interface entre la centrale solaire et le réseau GEREDIS.

VALOREM, qui sommes-nous ?

Fort de plus de 25 ans d’expérience, le groupe VALOREM a pour métier le développement, la construction et l’exploitation de parcs de production d’énergies renouvelables.

Pionnier de l’éolien, VALOREM a élargi son bouquet énergétique à de nouvelles ressources durables, notamment l’énergie solaire et l’hydraulique, et à de nouveaux territoires (Europe du Nord, Caraïbes, Colombie…). La société compte plus de 250 salariés (ingénieurs, géographes, juristes, techniciens…). Afin d’être au plus proche des territoires, ils sont répartis dans 5 agences en métropole (Aix-en-Provence, Amiens, Bègles, Carcassonne et Nantes) et une en outre-mer (Pointe-à-Pitre) ainsi que dans nos bases de maintenance locales.

En favorisant les partenaires locaux et nationaux pour la fourniture des matériaux (modules photovoltaïques, structures supports, postes électriques) et les entreprises de BTP, nous participons au développement et à la pérennité de la filière photovoltaïque française.

Plus d’informations sur notre site internet : http://www.valorem-energie.com/

Vous tenir informés de l’avancement du projet

Cette page sera régulièrement mise à jour, en fonction des avancées, afin de vous informer au mieux sur le projet.

Plusieurs lettres d’informations seront également distribuées aux habitants de la commune de Saint-Varent. N’hésitez pas à nous contacter directement pour toute question complémentaire.

VALOREM
Standard : 05 56 49 42 65
213 cours Victor Hugo
33323 BEGLES CEDEX
www.valorem-energie.com